il reste plusieurs formes de brûlures sur mes paupières
2021
série d’impressions numériques sur satin, miroir, projection lumineuse

Dans le cadre de ma résidence de recherche et création à l’Atelier Circulaire, j’ai exploré les seuils perceptifs à travers l’impression d’images sur du satin et la reflection lumineuse, afin de réfléchir aux seuils de visibilité depuis une perspective féministe. Ma recherche se déployant sous forme installative s’intéresse à la dissolution des souvenirs, à la mémoire en tant que documentation fluide.