quelque part sur un astre, les corps 
[en cours de production]

« Les êtres chthoniens sont des êtres de la terre, aussi bien antiques que tout récents. Je les imagine plein de tentacules, d’antennes, de doigts, de queues, de cordons, de flagelles, de pattes d’arraignées et de poils indisciplinés. » — Donna Haraway, Vivre avec le trouble

quelque part sur un astre, les corps s’inscrit dans la prolongation des projets narratifs antérieurs de l’artiste. S’intéressant aux recherches en minéralogie et en exobiologie — notamment celles liées à la découverte récente de fossiles datant d’environ 2,1 milliards d’années, qui mettent en doute plusieurs préconceptions relatives à l’émergence de formes de vie complexe — ce projet, à la fois fiction et documentaire, ébauche un espace où se jouent et se déjouent les identités humaines, biologiques, minérales et technologiques. L ’oeuvre ira jusqu’à imaginer de nouvelles manières d’être au monde, sous la forme de fossiles cyborg, d’organismes biotechnologiques et d’autres espèces ambiguës, au sein desquelles le passé se confond au futur.